Olga Speranskaya, lauréate du prix Goldman pour l’environnement

Publié le par Green Girls

Chaque année, le prix Goldman pour l’environnement récompense les militants de terrain inconnus du grand public. Cette année, c’est la scientifique russe Olga Speranskaya, directrice du programme de sécurité chimique au centre Eco-accord pour l’environnement et le développement durable, qui a été récompensée. Son mérite ? Avoir fédéré des ONG de 11 pays de l’ex-URSS en un mouvement de défense de l’environnement, l’objectif étant d’éliminer les produits chimiques présents sur le territoire.

Anciens greniers à blé de l’empire soviétique, les pays de l’ex-URSS sont aujourd’hui les victimes d’une grave pollution aux polychloro-biphényles et aux pesticides, qui se répandent dans les nappes phréatiques et peuvent conduire à des troubles hormonaux, neurologiques, voire entraîner des fausses couches.

Grâce à l'action d'Olga Speranskaya, plus de 70 projets de lutte contre les polluants chimiques ont vu le jour en Azerbaïdjan, en Arménie, en Biélorussie, en Russie ou encore en Ukraine. Outre les 150 000 dollars de soutien financier, le prix Goldman devrait lui apporter une renommée internationale bien méritée.

Linda

Commenter cet article